Reid, Mahomes et Mathieu parlent devant le presseur le dernier jour du camp au MWSU

Promotion jusqu'a -50% sur Amazon


ST. JOSEPH, Missouri – L’entraîneur-chef des chefs de Kansas City, Andy Reid, le quart Patrick Mahomes et le chef de la sécurité Tyrann Mathieu ont rencontré les médias lors de la dernière journée du camp d’entraînement à la Missouri Western State University.

Andy Reid, entraîneur-chef des chefs

DÉCLARATION D'OUVERTURE: «Les blessures – et ces gars-là ne joueront pas – (Gehrig) Dieter, (Davon) Grayson, (Michael) Hunter et (John) Lovett ne joueront pas. Tout le monde aura une chance de jouer potentiellement. La façon dont nous allons travailler, c’est que ceux-ci prendront la moitié ou quelque part, puis les deux prendront le troisième quart et les trois autres le quatrième. Génial d'avoir les militaires ici aujourd'hui. Incroyable. Ils nous permettent de faire ce que nous aimons faire, en tant qu'entraîneurs, joueurs, puis en tant que médias ici. Je leur tire mon chapeau. "

Q: Quelle a été la répartition des joueurs à quels moments et pendant combien de temps en pré-saison les jeux ont évolué au fil des ans?

REID: «Je l’ai fait à peu près de la même façon. J'ai de la souplesse, et j'ai 51% des voix. (rire). Je travaille cela dépend de ce que je ressens. Je donne quelques lignes directrices aux joueurs et ensuite, si je le coupe court, je le coupe aussi vite. "

Q: Avez-vous déjà envisagé de changer la donne, car un joueur comme Patrick Mahomes pourrait se blesser?

RIED: «Il travaille, il veut travailler et nous allons avec ça. Vous ne savez jamais à propos des blessures. Tu ne les connais jamais pendant la saison, tu ne les connais pas pendant la pré-saison. Quand les gars vont jouer, ils ne vont pas s’inquiéter des blessures et de tout ça. »

Q: À quel point est-il soulagé d'avoir traversé cette partie du camp avec un nombre limité de blessures subies par les joueurs?

REID: «Je ne pense probablement pas à cela autant que d’autres. Je veux dire, c’est bien, c’est positif, mais je n’ai pas passé beaucoup de temps à y penser. Je veux m'assurer que le travail soit fait. Si l'un des gars se fait mal, nous le devenons mieux avec (vice-président de la médecine sportive et de la performance) Rick (Burkholder), puis les autres gars auront l'occasion de se lancer. et participer. Pour quelques positions, cela a été énorme, de permettre à certains des plus jeunes gars d’avoir des représentants. "

Q: D'après vous, quelle unité vous a le plus impressionné depuis le début du camp d'entraînement?

REID: "Je ne sais pas. Je ne l’évalue pas vraiment de cette façon. J'aime ta chemise cependant, mec (Chemise hawaïenne). Je ne l’évalue pas de cette façon. Nous sommes vraiment sur le point de nous assurer que le schéma est correct, puis que les joueurs évaluent les joueurs et leur comportement. Il y a eu des gars qui ont bien réussi ici. Sans signaler certains gars, il y en a qui ont bien réussi. ”

Q: Sammy Watkins et Frank Clark sont tous deux atteints de maladies. Comment se débrouillent-ils en mélangeant et en s'adaptant?

REID: «Ils ont trouvé du travail aujourd'hui et ont fait du bon travail. Il y a eu un petit cas de grippe. Nous sommes chanceux que ce ne soit que deux. Parfois, ces virus de la grippe frappent dans ces camps et nous sommes en quarantaine ensemble. Cela peut être un problème. Mais jusqu'ici tout va bien."

Q: Comment Nick Allegretti a-t-il regardé dans ce camp?

REID: «Il a fait du bon travail. Il va de mieux en mieux chaque jour. Il a eu beaucoup de représentants, faisant du bon travail avec. "

Q: Quand on pense au camp, on pense parfois à Remember the Titans et au lien qui les unissait. De quelles manières l'équipe a-t-elle créé un lien ici pendant ce camp d'entraînement?

REID: «Nous sommes tellement réunis ici. Nous sommes ici et cela en fait partie. Beaucoup d’équipes ne le font plus. Le fait que vous vous rencontriez, que vous mangiez ensemble et que vous travailliez fort, vous permet de développer une certaine camaraderie que j’apprécie. Vous en apprendrez beaucoup sur les gens, chaque membre de l'équipe. Vous ne pouvez pas vous cacher beaucoup quand vous le faites. Cela aide à vous lier en équipe. "

Q: Avez-vous l'impression que vous avez accompli ce que vous vouliez faire pendant les deux premières semaines du camp?

REID: «Je pense que nous avons atteint ce stade. Maintenant, avons-nous encore du pain sur la planche? Oui, nous le faisons avant le début de la saison. Les gars sont sortis avec ce que je pensais être une bonne attitude. Ils voulaient être meilleurs. C’est la façon dont ils l’ont abordé. Chaque jour, ils venaient avec quelque chose individuellement pour se perfectionner, puis collectivement en équipe pour se perfectionner. ”

Q: Avez-vous eu une relation avec l'ancien entraîneur des Steelers Wide Receivers, Darryl Drake?

REID: «Je ne le connaissais pas personnellement, non, mais je lui en veux. Je sais que Dave Toub (entraîneur-chef adjoint et coordonnateur des équipes spéciales) a travaillé avec lui pendant neuf ans. Dave sera à l'enterrement, il sera excusé pour le faire, ce qui, à mon avis, est important. "

Q: Pouvez-vous parler des efforts du personnel de soutien de la Missouri Western State University et des habitants de St. Joseph, Missouri?

REID: «J'aime ce qu'ils font pour nous ici. C’est phénoménal, de la part des gars qui s'occupent du terrain, des agents de sécurité, des gens qui cuisinent pour nous, des gens qui nettoient les dortoirs pour nous. Tout autour, c’est une très bonne ambiance. Je pense que le président ici fait un travail formidable avec l’université, mais aussi en nous accueillant à St. Joe ici. De même, les gens et la ville font la même chose. Je suis un grand fan de la Missouri Western State University. "

Q: Il n’a pas encore été décidé de continuer le camp d’entraînement à St. Joe dans un avenir prévisible. Votre vote serait-il en faveur d'un départ pour un camp?

REID: «Je ne vous dis pas le côté commercial. Je ne traite pas avec ça. "

Q: Beaucoup de gens portent des chemises hawaïennes pour célébrer le dernier jour du camp.

REID: "Je l'aime. J'apprécie ça. Si nous nous réunissons tous et que nous filmons cela, Tommy Bahama prendra soin de nous. (rire). "

Citations des chefs

QB PATRICK MAHOMES

Q: Est-il bon de conclure maintenant? Est-ce que les gars sont contents d'avoir fait cette partie de la pré-saison?

MAHOMES: «Oui, au fur et à mesure que nous approchons de la saison, c’est l’un de ces petits jalons qui nous permettent de franchir le camp et de vous rendre compte que vous êtes beaucoup plus proches. C'était génial ici cette année. Nous avons réussi à construire beaucoup de chimie et à nous amuser. Nous sommes donc heureux d’être ici, mais nous retournons maintenant à KC et nous préparons. Cette saison va être grosse. "

Q: Que voulez-vous accomplir en première mi-temps contre Pittsburgh?

MAHOMES: «Je veux juste réussir à déplacer la balle sur le terrain. Il ne s’agit pas tant de lancer des touchés ou d’atteindre un gros jeu, mais bien d’avoir des gains positifs, de déplacer le ballon dans le bon sens et, espérons-le, de se transformer en points. "

Q: Quels sont vos plus gros plats à emporter du camp et qui vous a le plus impressionné?

MAHOMES: «Je pense que la connaissance globale en tant qu'infraction que nous avons eue était positive et intéressante à voir. Non seulement pour avoir le savoir-faire, avoir du respect pour moi et savoir ce qu'il faut faire au camp, mais aussi voir les receveurs, les extrémités serrées et O-line progresser et comprendre de plus en plus ce que nous essayons de faire. comme une infraction était une bonne chose à voir. "

Q: En ce qui concerne le temps de jeu, pensez-vous que vous en avez besoin pour vous préparer pour la saison régulière?

MAHOMES: «Je n'y ai jamais vraiment pensé. Pour moi, je traite la pré-saison comme si c’était la saison régulière. Allez simplement là-bas et essayez de jouer comme si c’était censé être joué. Jusqu'à ce que l'entraîneur me dépêche, je vais y aller et essayer de marquer des points. "

Q: Votre style de leadership diffère-t-il de la première à la deuxième année?

MAHOMES: «Je veux dire, évidemment, je communique mieux avec les gens et je pense que je connais simplement ces gars-là. Je suis avec eux depuis un an. Je comprends ce qui les pousse, ce qui les motive à être les meilleurs possible chaque jour. Chaque fois que vous connaissez les gars comme ça, vous pouvez les pousser et ils savent que vous avez leur meilleur intérêt. "

Q: Pensez-vous que vous allez jouer toute la première moitié de cette semaine?

MAHOMES: «Je vais y aller et jouer. Mon état d'esprit est que je vais jouer un demi. Je vais aller là-bas et obtenir un couple de trois, quatre, cinq disques, peu importe, et essayer de marquer des points quelle que soit la durée de mon séjour là-bas. ”

Q: Beaucoup de gens disent que vous ne pouvez pas répéter votre année l’année dernière, est-ce que cela vous motive?

MAHOMES: «Je ne pense pas que cela me motive. Pour moi, notre attaque en tant qu'unité s'attend à marquer des buts chaque fois que nous sommes sur le terrain et que nous avons des gains de position pour nous placer dans la zone des buts ou pour que (Harrison) Butker donne le coup d'envoi. Alors, si nous faisons cela et que nous avons cette mentalité et exécuter ce que nous sommes supposés faire si tout va bien, nous pourrons avoir une autre saison très réussie. ”

Q: Sammy (Watkins) a dit que vous êtes tous imparables et Travis Kelce a dit que vous pouvez faire tout ce que vous voulez faire, vous sentez-vous de cette façon?

MAHOMES: «Je veux dire que nous avons vraiment le talent d’y aller et d’avoir du succès chaque fois que nous sommes sur le terrain. C’est une question d’exécution qui doit continuer à s’améliorer chaque semaine et chaque jour. Comme ils l'ont dit, je pense que nous pourrions, en tant que délit, être l'un des meilleurs délits commis depuis longtemps, mais vous devez vous y rendre tous les jours pour le prouver. C'est un gros problème pour moi, vous pouvez le dire et le prédire, mais jusqu'à ce que vous adoptiez cette mentalité tous les jours, que vous vous amélioriez et que vous sortiez et le fassiez, rien ne comptait vraiment jusqu'à ce que vous sortiez et le fassiez. . "

Q: De quoi avez-vous parlé à Tom Brady après le match du championnat AFC?

MAHOMES: «La chose la plus importante est qu’il se soit déjà trouvé dans cette situation. Il a gagné beaucoup de gros matches et il en a perdu deux. Il a dit que c'était un bon match et que c'était un peu comme un quart-arrière et que c'était un bon match dans les deux sens, tout le monde s'est battu. Il vient de me dire de continuer à pousser et de continuer à être ce que je suis.

Q: Avez-vous vu l'équipe se rapprocher à cause de cette expérience à St. Joseph?

MAHOMES: «Je pense que nous le faisons toujours. Je dis toujours que le troisième étage est le sol le plus amusant. Nous étions toujours en train de jouer avec les chambres des autres et d’essayer de faire ceci et cela pour essayer de garder les gens coincés dans leurs chambres. C’est juste de la chimie du bâtiment et c’est un peu le genre de chose où il est possible d’être entouré de personnes avec lesquelles on n’est peut-être pas obligé de passer tout le temps comme à St Joseph. C’est une bonne expérience pour moi chaque année. "

Q: Pris au piège dans leur chambre?

MAHOMES: "Oui. Nous avions un matelas sur la porte de quelqu'un pour l'empêcher de sortir de sa chambre. "

Q: Qui était-ce?

MAHOMES: «(Joey) Ivie. C'était Ivie (rire). "

Q: Pourriez-vous parler de votre visage étant sur le capot d'une voiture de course?

MAHOMES: «Panini, la société de cartes, m'a proposé de mettre mon visage sur une voiture de course et je voulais le faire. Voir ces gars-là faire ce qu'ils font toutes les semaines, (Anthony) Sherman m'a vraiment intéressé. Nous avons eu l’idée que je pouvais le signer et le vendre à mon œuvre caritative. C’était très important pour moi, car je pouvais faire autre chose pour aider à recueillir des fonds pour mon organisme de bienfaisance, de sorte que je puisse sortir dans la communauté et faire les choses que je voulais faire. ”

Q: Parmi les choses qui vous ont amené, comment s'est-il rangé?

MAHOMES: «C'était vraiment là-haut. Pour moi, tout ce que je peux faire est amusant et que cela puisse aider les autres est quelque chose que je regarde toujours pour pouvoir le faire. Je pense qu’avoir une opportunité comme celle-là est vraiment spécial et vraiment génial, je pourrai l’avoir. »

Q: Avez-vous tous déjà eu un défi Madden contre vos coéquipiers?

MAHOMES: “Nous l'avons fait l'année dernière. Je n’ai joué aucun de ces gars cette année. Je ne veux plus jouer à Darrel Williams parce qu’il m’a battu assez fort. Tant que je n'aurai pas à le défier, je ne jouerai plus contre personne. "

Q: Allez-vous essayer d'ajouter plus de chaussures à votre nouveau placard?

MAHOMES: «Oui, ils continuent à arriver. Adidas est toujours prêt à m'envoyer des chaussures. J’ai déjà dû ajouter des étagères et j’espère pouvoir continuer à en rajouter. ”

Q: Vous avez parlé de votre fondation, pouvez-vous nous dire où cela en est?

MAHOMES: «Les choses vont bien. Nous avons une annonce qui devrait bientôt arriver. Nous collectons beaucoup d’argent, faisons beaucoup de choses formidables et planifions beaucoup de choses que nous espérons avoir pour la saison à venir. Les personnes qui m'aident à courir font un travail extraordinaire. »

Q: Marcus Kemp et vous êtes venus ensemble en tant que recrues, comment l'avez-vous vu évoluer?

MAHOMES: «Je pense que la compréhension de l'infraction. J'y reviens toujours, mais lorsque vous comprenez vraiment ce que l’entraîneur Reid essaie de faire avec les pièces qu’il appelle, vous voyez que les hommes passent à la prochaine étape. Marcus Kemp a toujours été très enthousiaste à l'idée de jouer et de jouer, il a contesté les prises que vous avez toujours vues, mais maintenant qu'il comprend de plus en plus l'infraction, il peut vraiment s'ouvrir et faire des choses qu'il n'a pas été capable de faire. autrefois."

Q: Vous vous battez tous les jours contre la défense. Qu'avez-vous vu dans sa croissance depuis le premier jour?

MAHOMES: «Ils ont beaucoup de choses différentes. C’est la chose la plus importante pour moi. On dirait que chaque jour, ils me donnent une pression différente ou une couverture différente, ils jouent ce qu’ils ont déjà fait quelques jours auparavant. Lorsque vous sentez que vous avez compris, ils ajoutent quelque chose. Je pense que c’est un attribut des entraîneurs, de l’entraîneur Spags (Spagnuolo) et de tous ces autres entraîneurs venus d’horizons différents et qui y ont apporté leur contribution, en ont en quelque sorte fait une défense bien préparée. "

S TYRANN MATHIEU

Q: À quel point est-il important pour vous d'avoir un partenariat ou une chimie avec qui vous jouez samedi?

MATHIEU: «Je pense que c'est important. Je joue avec des gars dans lesquels nous avons été synchronisés et j’ai joué avec des gars où nous sommes 3 ou 4 et nous jouons en rotation, chacun jouant à des positions différentes. Je pense qu’en fin de compte, si les gars s’engagent et s’engagent, tout peut fonctionner. »

Q: Quelles sont certaines des choses que vous et vos défenseurs avez faites (au camp d’entraînement) qui vous ont aidé à prendre votre pied et qui vous ont permis de mieux vous connaître?

MATHIEU: «Je pense que ce ne sont que des choses supplémentaires. Vous savez que l'infraction fait quelque chose et, défensivement, nous passons sur le côté et travaillons sur différentes techniques et différentes communications, voire entre les réunions. Juste étudier des films supplémentaires et plonger vraiment dans des rencontres individuelles. Nous avons essayé de faire tout cela, mais c'est difficile à faire surtout au camp quand tout le monde est fatigué une fois la journée terminée, mais beaucoup de gars viennent juste de s'engager à faire un peu plus.

Q: Hier, vous avez parlé avec le maire (Quinton Lucas), quelles sont certaines des choses que vous envisagez de faire avec les jeunes?

MATHIEU: «Je pense avant tout simplement donner l'exemple. faire des choses sur et hors du terrain. Puis pose les fondations. Nous allons plonger dedans. J'ai parlé à l'ancien maire (Sly James) de ces choses et cela peut avoir un impact sur les jeunes, que ce soit avec des programmes de lecture ou avec moi, juste en train de passer du temps avec les enfants. Il y a beaucoup de choses que nous pouvons faire, mais je me concentre actuellement sur le football. "

Q: Vous avez eu votre première sorte de défi d’interférence de passe dans le premier match préparatoire, en quoi cela vous aide-t-il à vous préparer à cette nouvelle réalité maintenant?

MATHIEU: «Je pense que le jeu évolue tellement dans le sens où il peut vraiment amener les défenseurs à penser plus, mais je pense qu’en fin de compte, il faut que vous jouiez et que vous réagissiez. Nous comprenons les situations dans lesquelles nous nous trouvons jusqu'à la NFL et ils veulent que l'offensive marque des points, et si vous pouvez leur donner une autre possession, faites-le, mais je pense que nous devrions toujours jouer physiquement, agressif, évidemment nous ne le ferons pas. tenez, mais nous voulons toujours jouer. "

—Chiefs.com—

Promotion jusqu'a -50% sur Amazon

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *