iPhone 11 Pro: ces 4 innovations photo ne sont pas

Promotion jusqu'a -50% sur Amazon


SMARTPHONES – Les trois nouveaux iPhone, l'iPhone 11, Pro et Pro Max, ont été présentés par Apple lors de sa présentation en direct ce mardi 10 septembre en direct du Steve Jobs Theatre Cupertino en Californie.

Les modèles seront lancés du 20 septembre à 809 euros pour l'iPhone 11, 1159 pour le 11 Pro et 1259 euros pour l'iPhone 11 Pro Max.

Lisez aussi: iPhone 11, iPhone 11 Pro et Max: prix, date et fonctionnalités des nouveaux smartphones Apple

Si nous pouvons saluer l’arrivée du nouveau processeur Bionic A13, meilleure autonomie que la gamme précédente et une unité de charge rapide de 18W fournie, le reste n’est pas très transcendant.

Sur la photo, en particulier, Apple ne réinvente pas clairement la recette et met juste ses normes phares en 2019. Si certaines additions sont prometteuses, on peut déjà les trouver sur de nombreux concurrents sous Android (et à meilleur marché).

Le module triple photo classique

L'iPhone 11 Pro et sa version Max adoptent un triple capteur à l'arrière disposé dans un îlot carré. Le module photo comprend donc un objectif à très grand angle (12 MP, champ de vision de 120 °), un objectif à grand angle (12 MP) et un téléobjectif (12 MP, zoom optique x 4).

Apple a examiné l’optique des capteurs à grandes ouvertures pour capter plus de lumière. C’est mieux, mais pire que ce que l’on peut trouver dans la compétition.

Mais ce combo ultra grand angle, grand angle et téléobjectif est déjà répandu sur des modèles Android beaucoup moins chers comme le Honor 20 Pro, le Huawei P30 ou le OnePlus 7 Pro.

Nous aurions aimé qu'Apple nous fasse rêver avec l'ajout d'un quatrième capteur, le temps de vol par exemple, pour perfectionner son mode "portrait".

Un zoom optique x4 prometteur mais non innovant

L'intégration d'un zoom téléobjectif dédié permettant un grossissement "optique" jusqu'à x4 est intéressante en soi. La performance dépasse, sur le papier, le minimum syndical x2 offert par la majorité des smartphones du marché.

Mais, encore une fois, Apple n’invente pas la roue et ne fait pas mieux, encore une fois sur papier, que Huawei et son P30 Pro capable de zoom optique x5 et hybride (optique et numérique) x10, par exemple.

Mode Deep Fusion inspiré par Google Pixel?

L’une des fonctions photo les plus intéressantes présentées lors du Keynote d’Apple (mais qui ne sera pas disponible lors du lancement de l’iPhone) est la "Fusion profonde".

Plus précisément, l'iPhone prend 9 photos, dont 8 même avant d'appuyer sur le déclencheur et une en longue exposition après le déclenchement.

L'iPhone 11 Pro "mélange" ensuite les différentes photos prises à partir de la même scène pour optimiser le rendu avec l'apprentissage automatique. De quoi augmenter le niveau de détail de l'image de manière impressionnante.

Mais aussi impressionnant que cette présentation, nous ne pouvions pas m'empêcher de penser à la fonction "Top Shot" de Google Pixel 3 qui fait exactement la même chose. Alors, voyez qui offrira le meilleur rendu amélioré à l'IA.

Le selfie en grand angle

Pour son nouvel iPhone (y compris l'iPhone 11 basic), Apple a légèrement amélioré la caméra frontale 12 MP en incorporant un mode ralenti et une vidéo au format 4K 60 FPS.

Mais la "vraie" nouveauté qui n’est pas celle-là réside dans la capacité de l’iPhone à prendre des selfies en grand angle lorsque vous vous penchez en mode paysage. Une fonctionnalité certainement intéressante, mais le Pixel 3 offre déjà, encore une fois.

Ainsi, s’ils sont, sur papier, des itérations plutôt que des révolutions sur la partie photo, l’iPhone n’est pas moins un photophone sérieux qui ne peut pas attendre pour tester et confronter ses concurrents sur Android.

Mais à ce prix (entre 809 et 1259 euros), on peut toujours se rappeler que si une image vaut mille mots, elle ne vaut pas forcément mille euros.

Voir aussi sur Le HuffPost:

Promotion jusqu'a -50% sur Amazon

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *